Non aux heures d’ouverture étendues, oui à la mise en oeuvre de la réforme fiscale / Nein zur erweiterten Ladenöffnungszeiten, ja zur Umsetzung der Steuerreform

Le comité cantonal du Centre Gauche-PCS du canton de Fribourg a confirmé son rejet de l’extension des heures d’ouverture pour les commerces. D’autre part, il a décidé de soutenir la réforme fiscale. Le comité cantonal a décidé conformément aux statuts du parti, de renoncer à convoquer les délégué-e-s en assemblée, partant du constat que les trois objets en votation le 30 juin avaient déjà fait l’objet de débats et de décisions sur la ligne politique à adopter par notre parti.

Communiqué de presse (PDF)

+++

Der Vorstand der Mitte Links-CSP Freiburg hat seine Ablehnung der Verlängerung der Ladenöffnungszeiten bestätigt. Auf der anderen Seite hat er beschlossen, die Steuerreform zu unterstützen. Der Vorstand hat beschlossen, gemäss den Statuten der Partei auf die Einberufung einer kantonalen Delegiertenversammlung zu verzichten, und die Abstimmungsparolen selber zu bestimmen. Die drei Abstimmungsvorlagen vom 30. Juni 2019 wurden innerhalb der Partei mehrmals diskutiert, und die politische Linie wurde definiert.

Medienmitteilung (PDF)

 

Publicités

Candidat-e-s pour le Conseil national / KandidatInnen für den Nationalrat

Liste4 (A. Ellena-LaLiberté)(Photo Aldo Ellena, La Liberté)

Lors de l’Assemblée des Délégué-e-s tenue hier soir à Fribourg, les six premiers candidat-e-s du parti pour les élections au Conseil national ont été désignés (une septième candidate, qui s’est retirée pour des motifs personnels, sera remplacée par une autre candidature féminine. Découvrez nos candidat-e-s ci-dessous!

+++

An der Delegiertenversammlung von gestern Abend in Freiburg wurden die ersten sechs KandidatInnen der Partei für die Nationalratswahlen nominiert (eine siebte Kandidatin hat sich aus persönlichen Gründen zurückgezogen, und wird durch eine andere weibliche Kandidatur ersetzt). Hier unten können Sie unsere Kandidatinnen kennenlernen! Lire la suite

Dreikönigstreff 2019

Der jährliche Dreikönigstreff findet am Mittwoch 9. Januar 2019 um 20 Uhr im Gemeindesaal Wünnewil statt.

Älter werden im Sensebezirk. Was können Gemeinden und Private tun?
ReferentInnen:

  • Corinne Zosso, Gesundheitsnetz Sense, Projektleiterin Socius
  • Manfred Raemy, Oberamtmann des Sensebezirks

corinnezosso manfredraemy

Alle sind herzlich willkommen! Der Anlass wird von der Mitte Links-CSP Sektion Wünnewil-Flamatt organisiert.

 

dreikönigstreff plakat 2019

Le CG-PCS soutient le référendum contre la LCom – Une autre solution doit être trouvée / Die ML-CSP unterstützt das Referendum gegen das HAG – Eine andere Lösung muss gefunden werden

NON à la modification de Loi sur l’exercice du commerce : le Centre Gauche-PCS du canton de Fribourg soutient le référendum contre l’énième tentative de forcing politique pour faire passer une idée rejetée plusieurs fois par le peuple – Une autre solution doit être trouvée
[Referendum LCom – formulaire signatures]


NEIN zur Änderung des Gesetzes über die Ausübung des Handels: die Mitte Links-CSP des Kantons Freiburg unterstützt das Referendum gegen einen weiteren politischen Versuch, eine vom Volk mehrfach abgelehnte Idee zu verabschieden – Eine andere Lösung muss gefunden werden. (Deutscher Text weiter unten)
[Referendum HAG – Unterschriftenbogen]

Lire la suite

Un duo engagé élu à la tête du CG-PCS / Die ML-CSP wählt ein engagiertes Duo für das Parteipräsidium

Lors de l’Assemblée des Délégué-e-s du Centre Gauche-PCS du canton de Fribourg enue à Guin le 31 octobre 2018, le parti a élu sa nouvelle présidence. Les délégué-e-s ont ainsi élu à l’unanimité une nouvelle co-présidente dans la personne de Sophie Tritten, et désigné également à l’unanimité le président sortant, Philippe Wandeler comme second co-président.

Mme Tritten, juriste de 42 ans domiciliée à Vuisternens-en-Ogoz (commune de Gibloux) et secrétaire générale de la Fédération des organisations du personnel des institutions sociales  fribourgeoises (FOPIS), est la deuxième femme à accéder à la présidence du parti. La nouvelle co-présidente, qui est également conseillère générale de sa commune et membre du comité cantonal depuis 2017, a dit accepter son nouveau mandat avec enthousiasme et motivation : « L’année 2019 sera une année fondamentale pour notre canton et notre pays ». Elle a aussi expliqué quelles sont ses priorités, à savoir de renforcer la visibilité du parti et travailler sur des mesures qui réduisent les inégalités, en particulier celles sociales.

À ses côtés, Philippe Wandeler, 66 ans, domicilié à Fribourg, poursuit son activité en tant que dirigeant du CG-PCS – il est président cantonal depuis août 2014, mais maintenant comme co-président. Pour le semi-retraité engagé et actif – notamment en tant que psychologue et grand-père dévoué – cela représente une nouvelle phase, qu’il affronte avec grand intérêt : « Je suis très heureux que Sophie Tritten ait été élue comme co-présidente. Je me réjouis de collaborer avec elle et le comité cantonal pour porter nos idées et défendre nos couleurs en 2019 ». Le duo présidentiel reflète bien la réalité de notre canton et de sa population : homme/femme, germanophone/francophone, issu du milieu urbain et périurbain/rural, et disposant de l’expérience et de la créativité pour diriger notre parti.

 

Votation du 25 novembre 2018 : 3x NON / Abstimmung vom 25.11.2018: 3x NEIN

Lors de l’assemblée des délégué-e-s cantonale tenue à Guin, les délégué-e-s ont également décidé les mots d’ordre en vue des objets en votation fédérale le 25 novembre prochain. Le CG-PCS rejette à la quasi-unanimité l’initiative populaire dite « des juges étrangers », considérée comme l’énième tentative d’un parti qui essaye par un escamotage d’obtenir gain de cause là où il a si souvent échoué par le passé. Les délégué-e-s ont dénoncé cet objet comme une attaque directe aux droits humains et à l’équilibre institutionnel suisse. En ce qui concerne la base légale pour la surveillance des assurés, c’est également un NON très sec face à des mesures disproportionnées et très problématiques pour ce qui touche à la vie privée, laissant la porte ouverte à des abus. La surveillance nécessaire ne justifie absolument pas un cadre légal très douteux et remettant en question l’autorité publique, notamment celle de la police. Enfin, les délégué-e-s ont décidé de rejeter avec une majorité des deux tiers environ l’initiative populaire dite « des vaches à corne », reconnaissant que les deux positions respectent le bien-être des animaux, mais qu’il s’agit d’une mesure excessive et qui ne devraient pas être réglée dans notre constitution fédérale.

Statut du personnel du HFR : une décision aberrante et lourde de conséquences / Statut des Personals am Freiburger Spital HFR: ein unsinniger Entscheid mit schwerwiegenden Konsequenzen

Le 7 mai dernier, le Conseil d’Etat a décidé de placer le personnel du HFR dans un cadre à part de la loi sur le personnel de l’Etat. Le Centre Gauche-PCS Fribourg (« CG-PCS ») dénonce cette décision qui est une aberration qui aura de lourdes conséquences et ce, pour trois raisons : Lire la suite