1er mai : l’Humain est au centre et doit y res-ter

En ce 1er mai consacré au droit des travailleuses et travailleurs, bousculé par la pandémie du Covid-19, le Centre Gauche-PCS Fribourg (ci-après « CG-PCS ») saisit l’occasion de dire sa profonde reconnaissance et son plus grand respect à toutes celles et tous ceux qui, jour après jour, œuvrent sans relâche pour que nous puissions notamment être soigné×e×s, instruit×e×s, nourri×e×s, protégé×e×s et qui nous permettent de maintenir un lien avec nos aîné×e×s isolé×e×s. La dignité humaine n’a jamais été autant prise en considération qu’en ces jours sombres. Que cela dure au-delà de la crise, tel est le vœu du CG-PCS pour qui l’humain est au centre.

Depuis que le coronavirus s’est imposé dans notre quotidien, une grande partie de la population s’est retrouvée confinée. Le personnel soignant s’est vu exposé au Covid-19 et contraint de renoncer à ses vacances. Nos soignant×e×s dans les hôpitaux comme dans les EMS sont exemplaires, dévoué×e×s et bienveillant×e×s. Ils et elles poursuivent sans relâche leur tâches pour nos malades et nos ainés, et garantissent les liens avec eux. Les enseignant×e×s déploient des trésors de créativité pour assurer leurs missions à distance. Certains travaillent pour nous fournir notre subsistance, travaillent la terre, assurent la chaine de production, de distribution, la vente, la livraison à domicile des produits alimentaires, des médicaments, d’autres assurent l’entretien, la cuisine dans nos institutions, hôpitaux et EMS. D’autres encore assurent le transport public, la voirie, l’accompagnement des défunt×e×s et de leurs familles. Nous en oublions sans doute. Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui ont dû faire face à des insuffisances en matériel de protection. A toutes ces personnes du secteur privé, public, du personnel de la protection civile et de l’armée, sans oublier les ambulanciers×ères, policiers×ères et pompiers, qui sont engagé×e×s et s’engagent en ce moment pour assurer les services essentiels à notre population, nous disons MERCI.

La crise du Covid-19 démontre que la dignité d’un travail ne dépend pas de la productivité qu’il induit mais de la plus-value qu’il créé pour le bien-être commun : jamais nous n’aurons autant apprécié que les poignées de porte soient nettoyées, que nos aîné×e×s soient entre des mains – gantées, mais – bienveillantes ou que l’on retrouve des produits frais sur les étals. Le CG-PCS espère que ces temps particuliers que nous vivons puissent ouvrir une réflexion sur la véritable valeur du travail et sa juste reconnaissance pour celles et ceux qui l’accomplissent.

Oui, éduquer un enfant a une valeur indéniable pour la collectivité.

Oui, les inégalités sociales sont un danger pour la prospérité de notre société.

Oui, l’argent doit servir à l’économie réelle.

Oui, la pérennité de cette économie dépend d’un État fort.

Oui, la protection des travailleuses et travailleurs est un enjeu non pas seulement pour la paix sociale, mais pour le bon fonctionnement de notre système de santé et notre économie.

Oui, l’éducation renforce les citoyen×ne×s et les institutions démocratiques.

Oui, aujourd’hui, en ce 1er mai particulier, plus que jamais pour le CG-PCS, l’Humain est au centre et doit y rester !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s