Le CG-PCS demande pour le HFR une stratégie cantonale cohérente qui serve l’ensemble de la population

Le Centre Gauche-PCS Fribourg a pris connaissance avec une pointe d’étonnement des récentes décisions du HFR. Il faudra cependant attendre que toute la stratégie du HFR soit dévoilée pour apprécier dans son ensemble l’impact de celle-ci sur la vie des citoyenžnežs du canton. Cette stratégie doit être durable et servir l’ensemble de la population cantonale.

La fermeture des urgences de Riaz décidée par l’HFR, même si elle s’inscrit dans une certaine logique de survie économique de l’Hôpital fribourgeois, a de quoi heurter les habitantžežs du Sud du canton, déjà déçužežs d’avoir perdu leur maternité. Cependant, le CG-PCS est extrêmement satisfait du maintien des urgences à Tavel, par respect pour le bilinguisme cantonal. Il ne fait aucun doute que la multiplicité des sites de l’HFR engendre des coûts conséquents que le HFR aura du mal à pouvoir supporter à long terme. Toutefois, la politique hospitalière ne doit pas seulement être basée sur les coûts, mais surtout assurer un service de qualité pour la population, sur l’ensemble du territoire cantonal. Si les décisions qui viennent d’être annoncées sont douloureuses pour le Sud du canton, la pérennisation d’un hôpital cantonal dans un contexte financier particulièrement tendu, n’ira pas sans quelques renoncements en ce qui concerne la multiplicité des sites. Mais cela doit se faire de façon réfléchie et tenant avant tout compte des besoins de toute la population cantonale. Le Centre Gauche-PCS est donc curieux de connaître le plan détaillé que le HFR compte mettre en place pour garantir une prise en charge sanitaire de qualité à l’ensemble des citoyenžnežs du canton sachant que la pandémie de Covid-19 aura des impacts financiers particulièrement lourds pour l’établissement.