La fusion du Grand Fribourg est remise en question sous sa forme actuelle –
Le Centre Gauche-PCS demande une pause de réflexion

Avec une majorité de 53% environ sur l’ensemble du périmètre, la fusion du Grand Fribourg aurait dû vivre le 26 septembre le début de sa phase de concrétisation. Pour la première fois, la population a pu s’exprimer au sujet de la fusion, et les résultats sont clairs. Nous regrettons et respectons le refus des populations des communes d’Avry, Corminboeuf, Givisiez, Granges-Paccot, Matran, et Villars-sur-Glâne (les communes observatrices de Grolley et Pierrafortscha ont également refusé le projet). Il nous semble peu judicieux de poursuivre le chemin sous la forme actuelle, alors que seules trois communes le perçoivent comme le leur. Nous demandons donc une pause de réflexion, afin de comprendre comment relancer ce projet important pour le Grand Fribourg et l’ensemble du canton. Pour notre parti, il est également crucial pour ce processus que la préfecture du district de la Sarine soit dirigée par Lise-Marie Graden, afin de poursuivre le travail accompli par Carl-Alex Ridoré. Dans les communes qui nous l’espérons participeront à ce travail, les élu-e-s du Centre Gauche-PCS contribueront pour construire ensemble cette nouvelle ville commune bilingue, solidaire, et durable et invitent la population à faire de même.

Laisser un commentaire