Unterschreiben Sie die kantonale Volksinitiative « Für bezahlbare Prämien »

Unsere Partei unterstützt mit grosser Überzeugung die kantonale Volksinitiative « Für bezahlbare Prämien ». Sie können diese Initiative ebenfalls unterstützen indem Sie die das Unterschriftenbogen herunterladen (Achtung: Ein Bogen pro POLITISCHE GEMEINDE). Herzlichen Dank!

Eine Alternative für Freiburg – Sophie Tritten in den Staatsrat

Die gemeinsam agierende, pluralistische Linke bedankt sich herzlich bei allen Wählerinnen und Wählern, die ihre Kandidatinnen und Kandidaten im ersten Wahlgang der Staatsratswahlen unterstützt und damit ihren Wunsch nach Veränderung in Freiburg bekräftigt haben.

Unsere Kandidaturen für den 2. Wahlgang sind Sylvie Bonvin-Sansonnens, Valérie Piller Carrard, Jean-François Steiert und Sophie Tritten. Alizé Rey hat ihre Kandidatur zugunsten einer pluralistischen linken Liste zurückgezogen. Dafür sprechen wir ihr unseren Dank aus, wie auch für ihr entschlossenes und grosszügiges Engagement, das sie im Grossen Rat fortsetzen wird. Dazu sagt sie: «Ich habe mich entschieden, mich zurück zu ziehen, um die in ihrer Vielfalt geeinte Linke zu stärken und die Reihen zu schliessen, um den Freiburgerinnen und Freiburgern konkrete und angemessene Antworten auf die auf den Kanton zukommenden künftigen Herausforderungen zu präsentieren.»

Sophie Tritten, Kandidatin des Linksbündnisses für den 2. Wahlgang

Vier Persönlichkeiten, die gemeinsame Werte vertreten und gewillt sind, eine echte Alternative für den Staatsrat vorzuschlagen. Unsere KandidatInnen ergänzen sich in ihren Profilen und Erfahrungen. Sie werden unserem Kanton eine Regierung mit höherem Frauenanteil und einer neuen Dynamik bringen, eine Regierung, welche die Bevölkerung und die Vielfalt ihrer Bestrebungen besser wiederspiegelt als bisher.

Unser Kanton steht vor grossen Herausforderungen: die Covid-19-Krise mit ihren wirtschaftlichen Folgen und der Verschärfung der sozialen Spaltung, der Klimawandel, die Steuern, die Attraktivität, die Familienpolitik und die Raumplanung. Um diese Herausforderungen zu meistern, braucht Freiburg einen entschlossenen, einigenden Staatsrat, der sich der Herausforderungen bewusst ist und der es versteht, starke Entscheidungen zu treffen. Entscheidungen, die es unserem Kanton ermöglichen, eine gerechtere, nachhaltigere und ausgewogenere Zukunft für alle anzustreben. Die vier Persönlichkeiten des Linksbündnisses haben sich verpflichtet, gemeinsam zu handeln, um dieses Programm zu verwirklichen. Sie werden auf die Bevölkerung und ihre Bedürfnisse hören und in Projekte investieren, die eine bessere Zukunft für unseren Kanton bringen.

Unsere Kandidatinnen und Kandidaten sind mit ihren soliden Kompetenzen und Erfahrungen in der Lage, diesen dringend notwendigen Wandel in Freiburg herbeizuführen. Unsere Parteien rufen dazu auf, die Bürgerinnen und Bürger zu mobilisieren um diesen Wandel, der nun möglich wird, zu realisieren, und laden sie ein, die KandidatInnen des Linksbündnisses zu unterstützen. Den Wählerinnen und Wählern, die aus Angst vor dem Status quo am 1. Wahlgang nicht teilgenommen haben, bietet sich nun die einmalige Gelegenheit, die Situation in unserem Kanton zu verändern.

Am 28. November 2021 laden wir die Freiburger Bevölkerung ein, der Kantonsregierung ein neues Gesicht zu geben, aber auch unsere Regionen weiterzubringen, indem sie die Kandidatinnen und Kandidaten des Linksbündnisses, Lise-Marie Graden im Saanebezirk, Grégoire Kubski im Greyerzbezirk und Julia Senti im Seebezirk, bei den Oberamtswahlen unterstützt.

Gemeinsam vorwärts, um Freiburg eine Alternative zu bieten.

Une alternative pour Fribourg – Sophie Tritten au Conseil d’État

Le Parti socialiste (PS), les VERT·E·S, et le Centre Gauche-PCS (CG-PCS), proposent à la population une liste commune composée de trois femmes et un homme pour donner au Conseil d’État un nouveau visage et une nouvelle orientation

La gauche plurielle remercie chaleureusement les électrices et électeurs qui ont apporté leur soutien à ses candidat·e·s lors du premier tour de l’élection au Conseil d’État et affirmé leur envie de changement pour Fribourg.

Nous présentons pour le second tour les candidatures de Sylvie Bonvin-Sansonnens, de Valérie Piller Carrard, de Jean-François Steiert, et de Sophie Tritten. Nous remercions chaleureusement Alizée Rey, qui a tenu à retirer sa candidature pour renforcer la gauche plurielle pour son engagement déterminé et généreux, qui se poursuivra au Grand Conseil. Elle déclare : « J’ai choisi de me retirer pour renforcer la gauche unie dans sa diversité et afin de resserrer les rangs, pour proposer aux Fribourgeoises et Fribourgeois des réponses concrètes et adéquates aux prochains défis à relever dans notre canton. »

Sophie Tritten, candidate de l’alliance pour le second tour

Ces quatre personnalités sont unies par des valeurs communes et la volonté de proposer une véritable alternative pour le Conseil d’État. Nos candidat·e·s sont complémentaires de par leurs profils et leurs expériences. Elles et il apporteront à notre canton une nouvelle dynamique et un gouvernement plus féminin et plus représentatif de la population et de la diversité de ses aspirations.

Notre canton connaît des défis importants : crise Covid-19 crise Covid-19 avec ses conséquences économiques et l’accentuation des fractures sociales, changements climatiques, fiscalité, attractivité, politique familiale, aménagement du territoire. Fribourg a besoin pour les affronter d’un Conseil d’État déterminé, rassembleur, conscient des enjeux et sachant prendre les décisions fortes qui permettront à notre canton d’avancer vers un futur plus juste, plus durable et plus équitable pour toutes et tous. Les quatre personnalités de l’alliance de gauche s’engagent à agir ensemble pour réaliser ce programme. Elles seront à l’écoute de la population et de ses besoins, et investiront dans des projets porteurs d’avenir pour notre canton.

Le 28 novembre 2021, nous invitons la population fribourgeoise à donner un nouveau visage au gouvernement cantonal mais également à faire évoluer nos régions en soutenant nos candidat·e·s de l’alliance de gauche Lise-Marie Graden en Sarine, Grégoire Kubski en Gruyère, et Julia Senti dans le Lac pour les élections à la préfecture.

Ensemble, agissons pour offrir une alternative à Fribourg.

Notre canton connaît des défis importants : crise Covid-19 crise Covid-19 avec ses conséquences économiques et l’accentuation des fractures sociales, changements climatiques, fiscalité, attractivité, politique familiale, aménagement du territoire. Fribourg a besoin pour les affronter d’un Conseil d’État déterminé, rassembleur, conscient des enjeux et sachant prendre les décisions fortes qui permettront à notre canton d’avancer vers un futur plus juste, plus durable et plus équitable pour toutes et tous. Les quatre personnalités de l’alliance de gauche s’engagent à agir ensemble pour réaliser ce programme. Elles seront à l’écoute de la population et de ses besoins, et investiront dans des projets porteurs d’avenir pour notre canton.

Die Fusion des Grossraums Freiburg wird in ihrer jetzigen Form in Frage gestellt – Die Mitte Links-CSP fordert eine Denkpause

Mit einer Mehrheit von rund 53% im gesamten Gebiet hätte die Fusion des Grossraums Freiburg am 26. September in die konkrete Phase treten sollen. Zum ersten Mal konnte sich die Bevölkerung zum Thema der Fusion äussern, und die Ergebnisse sind eindeutig. Wir bedauern und respektieren die Ablehnung durch die Bevölkerung der Gemeinden Avry, Corminboeuf, Givisiez, Granges-Paccot, Matran und Villars-sur-Glâne (die Gemeinden Grolley und Pierrafortscha haben das Projekt ebenfalls abgelehnt). Wir halten es für unklug, den Weg in seiner jetzigen Form fortzusetzen, wenn nur drei Gemeinden ihn als ihren eigenen betrachten. Wir fordern daher um eine Denkpause, um zu verstehen, wie dieses für den Grossraum Freiburg und den ganzen Kanton wichtige Projekt wiederbelebt werden kann. Für unsere Partei ist es auch entscheidend, dass der Oberamt des Saanebezirks von Lise-Marie Graden geführt wird, um die Arbeit von Carl-Alex Ridoré fortzusetzen.

In den Gemeinden, von denen wir hoffen, dass sie sich an diesen Überlegungen beteiligen werden, werden die gewählten VertreterInnen der Mitte Links-CSP dazu beitragen, diese neue zweisprachige, solidarische und nachhaltige gemeinsame Stadt aufzubauen. Wir fordern die Bevölkerung auf, dasselbe zu tun.

La fusion du Grand Fribourg est remise en question sous sa forme actuelle –
Le Centre Gauche-PCS demande une pause de réflexion

Avec une majorité de 53% environ sur l’ensemble du périmètre, la fusion du Grand Fribourg aurait dû vivre le 26 septembre le début de sa phase de concrétisation. Pour la première fois, la population a pu s’exprimer au sujet de la fusion, et les résultats sont clairs. Nous regrettons et respectons le refus des populations des communes d’Avry, Corminboeuf, Givisiez, Granges-Paccot, Matran, et Villars-sur-Glâne (les communes observatrices de Grolley et Pierrafortscha ont également refusé le projet). Il nous semble peu judicieux de poursuivre le chemin sous la forme actuelle, alors que seules trois communes le perçoivent comme le leur. Nous demandons donc une pause de réflexion, afin de comprendre comment relancer ce projet important pour le Grand Fribourg et l’ensemble du canton. Pour notre parti, il est également crucial pour ce processus que la préfecture du district de la Sarine soit dirigée par Lise-Marie Graden, afin de poursuivre le travail accompli par Carl-Alex Ridoré. Dans les communes qui nous l’espérons participeront à ce travail, les élu-e-s du Centre Gauche-PCS contribueront pour construire ensemble cette nouvelle ville commune bilingue, solidaire, et durable et invitent la population à faire de même.

Eine politisch ausgewogene Regierung und ein politisch ausgewogenes Parlament für Freiburg!

Trotz der Unterstützung der Mitte Links-CSP ist es unserem gemeinsamen Kandidaten Carl-Alex Ridoré im Wahlkampf nicht gelungen, eine ausgewogene Vertretung unseres Kantons im Ständerat zu erreichen. Unsere Partei dankt Carl-Alex Ridoré für sein Engagement und wünscht Isabelle Chassot alles Gute für ihr Mandat bis 2023. Wir fordern Frau Chassot auf, den moderaten Kurs zu verfolgen, den sie im Wahlkampf vertreten hat, und nicht den dezidiert als-anderen-als-Mitte Kurs, den ihre Partei in den letzten Jahren im Grossen Rat von Freiburg verfolgt hat, insbesondere in Steuerfragen oder auch in letzter Zeit bei den Antworten auf den Klimawandel. Die derzeitige Zusammensetzung des Staatsrats muss sich unbedingt ändern, wenn wir unseren Kanton in eine solidarischere und nachhaltigere Zukunft führen wollen, insbesondere in dieser Phase nach der Covid-19-Krise.

Deshalb ist es wichtig, dass die Kantonsregierung und das Parlament, die aus den Wahlen im November hervorgehen werden, zum Wohle des Kantons Freiburg ausgewogen sind. Mit der Kandidatur von Sophie Tritten für den Staatsrat auf der gemeinsamen Liste mit unseren Verbündeten (SP und Grüne) will die Mitte Links-CSP einen entscheidenden Beitrag dazu leisten, indem wir engagierte und entschlossene Frauen und Männer für die Regierung und den Grossen Rat vorschlagen, die sich für das Gemeinwohl einsetzen. Wir freuen uns auf den Austausch mit der Freiburger Bevölkerung während des Wahlkampfes.

Unsere Partei ist erfreut über das Ja zur Ehe für alle, das in unserem Kanton gut ausgefallen ist. Zufrieden sind wir auch mit dem Ergebnis der so genannten 99%-Initiative: Trotz ihrer Ablehnung bleiben das Problem und die Feststellung, die die Initiative deutlich gemacht hat, bestehen. Unser Land muss Lösungen für mehr Gleichheit finden und die Besteuerung von Kapitalerträgen verbessern. Die Mitte Links-CSP spricht sich dafür aus, die Mikrobesteuerung von Finanztransaktionen ernsthaft zu überdenken.

Un gouvernement et un parlement politiquement équilibrés pour Fribourg !

Malgré le soutien fort du Centre Gauche-PCS, notre candidat commun Carl-Alex Ridoré échoue dans la campagne pour maintenir une représentation équilibrée au Conseil des États pour notre canton. Notre parti remercie Carl-Alex Ridoré pour son engagement, et souhaite tout le meilleur à Isabelle Chassot pour son mandat jusqu’en 2023. Nous invitons Mme Chassot à suivre la ligne modérée qu’elle a mis en avant durant la campagne, plutôt que celle décidément peu « centriste » suivie ces dernières années par son parti au Grand Conseil fribourgeois, notamment en matière fiscale, ou encore récemment sur les réponses à apporter au dérèglement climatique. La composition actuelle du Conseil d’État doit absolument évoluer si nous voulons faire avancer notre canton vers un avenir plus solidaire et durable, en particulier dans cette phase suivant la crise du Covid-19.

Voilà la raison pour laquelle il est fondamental que le gouvernement et le parlement cantonaux qui sortiront des urnes en novembre soient eux équilibrés, pour le bien de Fribourg. Avec la candidature de Sophie Tritten au Conseil d’État sur la liste commune avec nos allié-e-s socialistes et écologistes, le Centre Gauche-PCS compte y contribuer de façon décisive, en proposant pour le gouvernement et le Grand Conseil des femmes et des hommes engagées et déterminées à agir en faveur du bien commun. Nous nous réjouissons des échanges avec la population fribourgeoise durant la campagne électorale.

Notre parti salue l’approbation par le peuple du mariage pour tous-toutes, avec une bonne affirmation dans notre canton. Nous sommes également satisfait-e-s du score obtenu par l’initiative dite des 99% : malgré son refus, le problème et le constat que l’initiative a permis de rendre évidents demeurent. Notre pays doit trouver des solutions pour plus d’égalité et améliorer sa fiscalité en ce qui concerne les gains en capital. Le Centre Gauche-PCS prône de réfléchir sérieusement à la microtaxation des transactions financières.

Le Centre Gauche-PCS dit 2x OUI le 26 septembre 2021 – Sabine Michel élue au Comité cantonal

Réuni-e-s pour la première fois physiquement depuis une année en assemblée cantonale à Granges-Paccot, les délégué-e-s du Centre Gauche-PCS Fribourg ont recommandé deux oui pour les votations fédérales du 26 septembre prochain.

Tout d’abord, le parti a voté par 15 voix contre 3 et 7 abstentions en faveur de l’initiative dite des 99%. Les délégué-e-s ont souligné combien il était important d’agir face aux inégalités. D’autre part, les critiques formulées envers l’initiative pour son manque de détails ne doivent pas préoccuper : le parlement fédéral saura trouver des formulations et dispositions efficaces comme cela a déjà été le cas par le passé.

Par 19 oui contre 4 non et 1 abstention, le Centre Gauche-PCS Fribourg recommande d’approuver le mariage pour toutes et tous. De nombreux et nombreuses délégué-e-s ont souligné l’importance pour un enfant d’être aimé avant tout par rapport au seul aspect véritablement controversé de ce changement de loi, à savoir la question de l’adoption et de la procréation médicalement assistée légalisée pour les couples lesbiens.

Les enjeux de l’automne électoral

La parole a été donnée à deux personnes qui porteront les couleurs de notre parti pour l’élection du 26 septembre (complémentaire pour le Conseil des États) puis du 7 novembre (Conseil d’État). Le préfet de la Sarine Carl-Alex Ridoré a rappelé combien son élection est importante pour notre canton. Plus tard, c’est notre présidente et candidate au Conseil d’État Sophie Tritten qui a souligné l’importance de soutenir la famille, quelle que soit sa forme. Enfin, Sabine Michel de Gibloux a été élue au Comité cantonal en tant que caissière.

Durant cette assemblée cantonale, les délégué-e-s ont également approuvé le programme cantonal pour la législature 2021-2026.

Nous disons OUI à la fusion du Grand Fribourg : ensemble pour une commun(auté) plus solidaire et durable

Résolution du Centre Gauche-PCS de la Ville de Fribourg, de Villars-sur-Glâne, et de Sarine-Campagne en faveur de la fusion du Grand Fribourg

Que nous vivions dans nos deux villes de Fribourg et de Villars-sur-Glâne ou dans les communes périurbaines qui les entourent, c’est dans ce périmètre que nous habitons, travaillons, nous retrouvons en famille ou avec nos ami-e-s, profitons de nombreux évènements culturels ou sportifs, faisons du sport, faisons nos achats et aussi là où nous nous ressourçons. Que nous appelions dorénavant ce périmètre Freiburg ou Fribourg, cette réalité est déjà là, et avec la fusion, cette grande commun(auté) a la chance de pouvoir se concrétiser encore davantage, de devenir une réalité institutionnelle et politique. De donner à chacun-e des habitant-e-s du Grand Fribourg la possibilité de participer aux débats et décisions qui façonneront notre ville dans les années à venir.

Le 26 septembre 2021, nous voterons donc OUI avec conviction lors du vote consultatif. Cette étape nous donne la possibilité de nous exprimer en tant que citoyen-ne-s vis-à-vis d’un processus participatif qui pose les premières pierres de notre nouvelle commune fusionnée. Certes comme tout projet, celui-ci est perfectible. Cet édifice que nous construisons ensemble demandera un effort de la part de chacun-e, que ce soit de la ville de Fribourg actuelle ou des autres communes qui acceptent d’en partager le même destin.

Notre parti et les femmes et hommes qui s’y engagent a toujours considéré que c’est le bien commun de l’ensemble du Grand Fribourg qui doit primer sur des considérations à court terme. Ainsi, nous avons soutenu depuis le début et avec conviction mais sans naïveté le processus visant à renforcer le centre de notre canton. Nous sommes fières-fiers de porter ce projet sans distinction communale, avec la volonté de se lancer toutes et tous dans cette aventure politique et sociale.

Le Centre Gauche-PCS, ses membres, ses élu-e-s œuvreront ensemble pour contribuer à ce grand projet collectif, sans mettre en avant des logiques purement financières ou de pouvoir. L’enjeu est bien plus grand : de devenir une véritable commun(auté) qui donne l’exemple au niveau cantonal et national et qui affronte les grands défis de demain. Nous invitons la population des onze communes appelées à voter à dire comme nous OUI le 26 septembre et au-delà, et à nous rejoindre dans cet engagement.

Centre Gauche-PCS Ville de Fribourg  Pierre-Olivier Nobs, conseiller communal à Fribourg  
Centre Gauche-PCS Villars-sur-Glâne  Claude Monney, conseiller communal à Villars-sur-Glâne  
Centre Gauche-PCS Sarine-Campagne  Marius Achermann, conseiller communal à Avry
Diego Frieden, conseiller communal à Belfaux